la couverture du Culture En Jeu N°60

Le numéro 60 vient de paraître !

Au sommaire :

  • Édito : Descendre dans l'arène (Chantal Tauxe)
  • Dossier : 12 pages sur les Artistes engagés
  • Théâtre, le retour des troupes
  • La guerre des plateformes
  • À Villars-sur-Glâne en attendant Noël
  • Pratique du droit d’auteur
s’abonner

Disponibles en ligne

Afficher plus de numéros

« Inner Beauty », une nouvelle star naît à Locarno

imprimer imprimer

Cet été, l’Association enJEUpublic, qui édite CultureEnJeu, a choisi le Festival de Locarno pour réaffirmer haut et fort son soutien aux loteries de Suisse, menacées dans leur existence même. Lors d’une soirée qui a réuni plus de 250 personnes, enJEUpublic a tenté de mobiliser Tessinois et Alémaniques autour du sort de ces mécènes indispensables à la culture, au sport et au social. Dans la foulée, l’association a lancé le site www.innerbeauty.ch, qui coordonne les initiatives en faveur de la Loterie Romande et de Swisslos.

Ce fut une première, mais sur la toile (de tente), il n’y avait qu’une image, déclinée sous diverses formes : un bel intérieur de grenade ou de figue, avec le slogan « Inner Beauty ». Quelle « beauté intérieure » la star locarnaise avait-elle à offrir ? Celle d’une entreprise, la Loterie Romande, ou sa consœur Swisslos, qui se bat jour après jour pour son droit à continuer à récolter des fonds et à les mettre au service de la collectivité… Au nom du bien public. Plus de 250 personnes se sont retrouvées sous une grande tente, le 8 août dernier, pour affirmer au cours d’un cocktail dînatoire le soutien des cinéastes suisses à la cause des loteries et aux valeurs qu’elles défendent contre le lobby des casinos : le spirituel contre le matériel, l’aide généreuse à la création artistique contre l’appropriation privée des gains des joueurs.

Retard à l’allumage

Comment ne pas laisser le débat sur les loteries confiné à la Suisse romande ? En fait, le débat sur le Tactilo et le déclin programmé des loteries de service public a lieu exclusivement en Suisse romande. Ni le Tessin ni la Suisse alémanique ne se sentent concernés. Et pourtant, Swisslos joue un rôle aussi important que la LoRo dans le soutien aux activités culturelles, sociales et sportives auprès de milliers d’associations. Swisslos est autant concernée que la LoRo par les restrictions introduites par la Commission fédérale des maisons de jeux concernant les terminaux électroniques de loteries. La seule vraie et grande différence entre les deux loteries tient au mode d’attribution – en Suisse allemande, ce sont les chefs de Départements des cantons qui gèrent les « fonds de loterie », alors qu’en Suisse romande, ce sont des organes autonomes – qui en plus réservent 10% de leurs moyens à des causes romandes.
Le débat sur les loteries a lieu exclusivement en Suisse romande. Ni le Tessin ni la Suisse alémanique ne se sentent concernés
Au Tessin et en Suisse alémanique, rares sont les bénéficiaires qui se préoccupent de la source qui récolte les fonds mis à leur disposition. Il faut savoir aussi que Swisslos commence seulement, et très timidement, à faire savoir aux créateurs et au public le rôle de mécène que jouent les loteries dans notre société, vis-à-vis des artistes, du sport et du social.

Initiative populaire

Il fallait frapper un grand coup pour briser cette glace d’indifférence. L’association enJEUpublic, qui édite CultureEnJeu, a choisi le Festival de Locarno, lieu où se retrouve une grande partie des créateurs audiovisuels alémaniques et tessinois, pour célébrer haut et fort le lien qui unit les producteurs et réalisateurs audiovisuels aux efforts quotidiens des loteries en Suisse.

L’équipe qui a mené à bien l’événement, autour du graphiste François Dulex, du soussigné, de ses assistants Adrian Blaser et Joëlle Rubli, a mis en œuvre une stratégie de communication suscitant l’interrogation et l’émotion visuelle plutôt que le message journalistique. La manifestation, en dépit d’une tempête très violente qui a sévi jusqu’au dernier moment, a permis de donner la parole à diverses personnalités du monde des loteries et de la culture, notamment aux deux principales personnalités du Festival de Locarno, Marco Solari (président) et Frédéric Maire (directeur), venus dire combien ils estiment le soutien continu de Swisslos à leur festival comme aux films suisses qui y sont présentés.

Succès

Le conseiller d’État tessinois Gabriele Gendotti signalait, lui, combien ses moyens de soutien à la minorité culturelle italophone seraient réduits si Swisslos était amputé d’une grande partie de ses outils, tandis que Philippe Maillard, directeur (sortant) et grand animateur de l’expansion de la LoRo ces dernières décennies, disait sa conviction que le seul moyen de renverser la tendance était aux yeux du conseil d’administration de la Loterie Romande le lancement d’une initiative populaire dès le début 2008, obligeant les casinos à respecter les mêmes règles du jeu que les loteries dans la société.

Le succès de cette première démarche outre-Sarine et outre-Simplon indique un fort potentiel d’attention au destin des loteries en Suisse alémanique et au Tessin, qu’il reste bien sûr à concrétiser autour de cette initiative populaire. C’est dans ce but qu’est lancé le site www.innerbeauty.ch, qui coordonne en deux langues les efforts de tous ceux qui ne baissent pas les bras devant une évolution à rebours du bon sens.

© Frédéric Gonseth. Reproduction des textes autorisée uniquement avec l’accord de l’éditeur et avec la citation de la source. Les illustrations sont la propriété de leurs auteurs respectifs.


Nos partenaires