la couverture du Culture En Jeu N°60

Le numéro 60 vient de paraître !

Au sommaire :

  • Édito : Descendre dans l'arène (Chantal Tauxe)
  • Dossier : 12 pages sur les Artistes engagés
  • Théâtre, le retour des troupes
  • La guerre des plateformes
  • À Villars-sur-Glâne en attendant Noël
  • Pratique du droit d’auteur
s’abonner

Disponibles en ligne

Afficher plus de numéros

Fonds Regio Films – Notre cinéma commence en région !

imprimer imprimer

En sept ans d’existence, le Fonds Regio Films est devenu un soutien indispensable à la production audiovisuelle indépendante en Suisse romande. Mais sans une aide accrue des pouvoirs publics, Regio ne peut envisager l’avenir sereinement. Car le cinéma romand risque une marginalisation accélérée face à un pôle zurichois toujours plus puissant.

Le Fonds Regio Films entrera bientôt dans sa septième année. Appelé à intervenir dans la quasi-totalité de la production audiovisuelle romande, Regio est bien davantage qu’un simple relais régional de financement. Témoin au quotidien de la vie de nos productions, partenaire financier important, interlocuteur et parfois aussi conseiller, le Fonds Regio est devenu un acteur indispensable dans le paysage audiovisuel romand. Des rapports de confiance se sont noués avec les autorités culturelles cantonales et municipales, qui ont favorisé une meilleure complémentarité des dispositifs de soutien en région. Les soutiens financiers de la région à sa production audiovisuelle ont augmenté de façon réjouissante. Un partenariat productif s’est construit avec la SRG SSR idée suisse et la TSR. Consciente des particularités régionales et appréciant le sérieux de Regio, la Confédération lui a délégué une somme globale de 1,8 million de francs pour la mise en œuvre de RegioDistrib, un programme de trois ans (2005-2007) conçu pour tenter d’améliorer la présence des films suisses dans les salles de cinéma de Suisse romande. Et puis, le modèle Regio a fait des petits : les professionnels tessinois viennent de le faire adopter par leur autorité cantonale, inaugurant ainsi une véritable aide régionale.

Succès au rendez-vous

Le saut qualitatif et quantitatif impulsé par Regio aux soutiens en région a joué un rôle important dans la professionnalisation et la continuité de nos productions. Les succès sont au rendez-vous, dont nous pouvons être fiers : dans les salles de cinéma, à la télévision et dans les festivals, avec un rayonnement international. Notre tissu économique et artisanal s’est renforcé. Il a gagné en crédibilité et en attractivité. Tout cela commence à générer des retours économiques non négligeables en région, avec un fort potentiel de développements futurs.

Pourtant, nous sommes encore assez loin d’avoir atteint nos objectifs. Nous attendons un effort plus soutenu des cantons et villes de Suisse romande, qui ont parfois un retard considérable eu égard à la place occupée par leurs producteurs et réalisateurs en Suisse romande. Les difficultés budgétaires actuelles expliquent en grande partie cette situation. Nous sommes contraints de prévoir des plans de rattrapage sur le moyen terme. Heureusement, nous avons pu compter et nous savons pouvoir encore compter à l’avenir avec le soutien précieux de la Loterie Romande. Sans elle, point de Fonds Regio Films. Et surtout, sans elle, nous ne pourrions pas prétendre faire face aux besoins et aux échéances à venir.
Notre tissu économique et artisanal s’est renforcé. Il a gagné en crédibilité et en attractivite
L’environnement national dans lequel nous évoluons change radicalement : le canton et la Ville de Zurich, avec le Fonds cantonal de loterie, ont libéré 7,5 millions de francs par an pour le soutien à leur production audiovisuelle. De son côté, la puissante SF investit dans la production indépendante des sommes très conséquentes avec lesquelles la TSR ne peut pas rivaliser. Ce pôle zurichois pèse lourd sur les instruments nationaux de financement. Et nous risquons très concrètement une marginalisation accélérée si nous ne réagissons pas sans attendre, à l’échelle de la Suisse romande.

Rester dans la course

Toutes proportions gardées et considérant nos besoins objectifs, nous devons dégager en Suisse romande au moins 8 millions de francs par an pour rester dans la course. Regio se donne trois ans pour atteindre cet objectif avec les soutiens publics d’une part et ceux de la Loterie Romande d’autre part. Pour permettre aux finances publiques de rattraper les retards dans des délais réalistes, nous demandons à la Loterie Romande d’assurer le relais dans les trois prochaines années. Il faudra ensuite impérativement obtenir des hausses des crédits publics en 2008-2009 solidairement dans chaque canton romand.

Regio élabore en ce moment, avec ses partenaires et avec les professionnels romands, un plan de développement pour les trois ans à venir : Présence romande. Ce plan étudie la possibilité de mettre en place, en plus du Fonds Regio Films et du programme RegioDistrib, un Fonds économique romand basé notamment sur l’emploi et les dépenses en région. La logique économique de proximité de ce nouvel instrument pourrait favoriser une meilleure adhésion de l’ensemble des cantons romands à un projet commun.

Nous avons pleinement conscience de demander aux autorités cantonales un effort supplémentaire important. Nous sommes persuadés qu’elles sauront bien considérer la place et la notoriété de leurs professionnels de l’audiovisuel et qu’elles mesureront l’importance des retours économiques engendrés en région par ce secteur d’activité. Espérons que les cantons pourront bientôt suivre les organes cantonaux de répartition de la loterie avec le soutien desquels nous pouvons envisager sereinement notre avenir immédiat.

© Jean-Michel Cruchet. Reproduction des textes autorisée uniquement avec l’accord de l’éditeur et avec la citation de la source. Les illustrations sont la propriété de leurs auteurs respectifs.


Nos partenaires