la couverture du Culture En Jeu N°63

Le numéro 63 est disponible!

Au sommaire:

  • Édito: Le théorème romand: être sans exister (F. Gonseth)
  • Dossier: Une culture de taille romande?
  • Quand les cantons romands collaborent pour le bien de leur culture (C. Salvadé)
  • Au-delà des territoires (C.Gallaz)
  • La culture romande existe, la FRAS l’a rencontrée (Itw de T. Luisier par C. Jaquiéry)
  • Les salaires de l’art (A. Lanz)
  • L’intégration romande la plus avancée: le cinéma (Itw de G. Ruey par F. Gonseth)
  • Les artistes romands sont-ils perdants? (J. Aguet)
  • Dossier: La Confédération dans la guerre des plateformes
  • La Confédération affronte Netflix & co (F. Gonseth)
  • L’argent de la 5G compensera certains de ses dégâts culturels (Itw de G. Savary par F. Gonseth)
  • Vademecum pour les années à venir (C. Tauxe)
  • Le paradoxe de l’égalité des chances à l’école (C. Jaquiéry)
  • La LoRo soutient… (F. Gonseth)
s’abonner

Disponibles en ligne

Afficher plus de numéros

La Fondation pour l’écrit au coeur du Salon du Livre

imprimer imprimer

La Loterie romande soutient de longue date le Salon du Livre, dont la 33ème édition se tiendra à Palexpo du 1er au 5 mai 2019.

Événement-phare, cher aux lecteurs passionnés que sont les Romands, le Salon du Livre de Genève bénéficie du soutien de la Loterie romande, via la Fondation pour l’écrit, au budget de laquelle elle contribue à hauteur de 500 000 francs. Directeur de Palexpo, Claude Membrez a répondu à nos questions.

Qu’est-ce que le soutien de la Loterie romande représente dans le budget du Salon du livre ?

La Loterie romande ne soutient pas directement le Salon du livre qui est une manifestation commerciale organisée par Palexpo SA. La Loterie romande soutient la Fondation pour l’Écrit, organe composé de représentants du monde de l’écrit, qui a pour mission d’imaginer, organiser, soutenir et financer les manifestations culturelles non commerciales accueillies dans le cadre du Salon du livre de Genève mais également ailleurs en Suisse romande, à Sion et Lausanne notamment. La Fondation pour l’Écrit est productrice de ses propres événements et soutient des initiatives de tiers. Elle est également soutenue par des entités publiques, par des mécènes ainsi que par des sponsors privés qui ont un intérêt à soutenir la culture en général et l’écrit en particulier dans un cadre professionnel institutionnel, large et festif, intense et populaire mais également pérenne. Le montant alloué par la Loterie romande représente environ 20% du budget de la Fondation pour l’Écrit.

A quoi devriez-vous renoncer sans ce soutien ?

Le Conseil de la Fondation pour l’Écrit devrait effectivement faire des choix compliqués. De nombreux projets proposés au Conseil de Fondation sont dignes d’être présentés au public et ne pourraient plus avoir lieu. Les acteurs culturels qui sont mandatés pour la mise sur pied originale de ces projets ne seraient plus non plus sollicités et le public aurait un choix moins important lors de ses visites aux différents événements. L’aspect culturel du Salon et des Festivals serait moins attractif, ce qui impliquerait à terme une diminution du nombre de personnes visitant les événements. A ce jour, il s’agit de plus de 100 000 personnes. Le Conseil de la Fondation pour l’Écrit déploie une énergie sans fin tout au long de l’année pour trouver des financements variés et divers, de façon à toujours pouvoir proposer des projets culturels novateurs en lien avec l’écrit et les professions y afférentes.

Quels seront les temps forts de la prochaine édition ?

Le Salon du livre 2019 accueillera pour la première fois Wallonie-Bruxelles en tant qu’hôte d’honneur, un acteur incontournable de l’édition francophone. Le voyage sous ses différentes formes et un focus sur Barcelone feront l’objet d’une programmation spécifique et une nouvelle scène thématique sur les imaginaires viendra compléter l’espace jeunesse. Le salon africain s’agrandit et présentera une quinzaine de maisons d’édition. Un focus sera fait sur l’édition africaine lors de la première journée des assises, volet professionnel du salon, qui se déroulent du mercredi au vendredi. Le salon sera présidé par 2 auteurs phares, Lydie Salvayre et Eric Fottorino, qui seront présents sur les différentes scènes et auront des temps forts avec des auteurs invités. La programmation s’ouvrira sur d’autres formes artistiques comme le cinéma, la photo ou le théâtre et certains formats seront également déclinés en ville de Genève auprès de différents acteurs locaux (croisières ou apéritifs littéraires, lectures, dédicaces). Les festivals 2019 auront toujours lieu à Sion en septembre et à Lausanne en novembre. Les programmations sont en cours mais pas encore finalisées. La Fondation pour l’Écrit soutient trois événements en 2019.

La Fondation pour l’écrit est soutenue par la Loterie Romande à hauteur de 500 000 CHF

© Chantal Tauxe. Reproduction des textes autorisée uniquement avec l’accord de l’éditeur et avec la citation de la source. Les illustrations sont la propriété de leurs auteurs respectifs.


Nos partenaires