la couverture du Culture En Jeu N°63

Le numéro 63 est disponible!

Au sommaire:

  • Édito: Le théorème romand: être sans exister (F. Gonseth)
  • Dossier: Une culture de taille romande?
  • Quand les cantons romands collaborent pour le bien de leur culture (C. Salvadé)
  • Au-delà des territoires (C.Gallaz)
  • La culture romande existe, la FRAS l’a rencontrée (Itw de T. Luisier par C. Jaquiéry)
  • Les salaires de l’art (A. Lanz)
  • L’intégration romande la plus avancée: le cinéma (Itw de G. Ruey par F. Gonseth)
  • Les artistes romands sont-ils perdants? (J. Aguet)
  • Dossier: La Confédération dans la guerre des plateformes
  • La Confédération affronte Netflix & co (F. Gonseth)
  • L’argent de la 5G compensera certains de ses dégâts culturels (Itw de G. Savary par F. Gonseth)
  • Vademecum pour les années à venir (C. Tauxe)
  • Le paradoxe de l’égalité des chances à l’école (C. Jaquiéry)
  • La LoRo soutient… (F. Gonseth)
s’abonner

Alexandre Lanz succède à Chantal Tauxe à la rédaction en chef de CultureEnJeu - ven 30 août 2019

Alexandre Lanz est nommé nouveau rédacteur en chef de CultureEnJeu. Le premier numéro sous sa responsabilité sortira en décembre et abordera notamment le rôle et les ambitions actuelles des musées dans la société. Baigné dans le milieu des arts depuis sa plus tendre enfance avec une maman comédienne et responsable du Théâtre de Poche à Bienne, Alexandre Lanz a suivi une première formation dans la mode avant de se diriger vers le journalisme.

Après plusieurs années dans des rédactions romandes, notamment rédacteur en chef du magazine Edelweiss, il ambitionne pour CultureEnJeu une nouvelle ligne éditoriale amplifiée par les différents canaux digitaux.

Alexandre Lanz succède à Chantal Tauxe, nommée responsable de la communication institutionnelle de la Ville d’Yverdon en novembre dernier. Ses nouvelles responsabilités se sont rapidement avérées difficilement compatibles avec le rythme d’une publication trimestrielle. Néamoins attachée à la mission de notre revue, elle restera au comité de l’association et continuera d’être l’une des plumes de notre rédaction.




Nos partenaires