la couverture du Culture En Jeu N°60

Le numéro 60 vient de paraître !

Au sommaire :

  • Édito : Descendre dans l'arène (Chantal Tauxe)
  • Dossier : 12 pages sur les Artistes engagés
  • Théâtre, le retour des troupes
  • La guerre des plateformes
  • À Villars-sur-Glâne en attendant Noël
  • Pratique du droit d’auteur
s’abonner

La musique aussi relève du service public - lun 13 juin 2011

Thomas Hirschhorn, dont l’œuvre critiquant Christoph Blocher avait fait scandale au sein de l’UDC et du Conseil fédéral en2004, est l’artiste représentant officiellement la Suisse à la Biennale de Venise cette année.
L’installation se nomme « Crystal of Resistance » et rassemble deux idées apparemment éloignées que Hirschhorn réunit pourtant dans sa proposition. Il la souhaite accessible à un public aussi large que possible. Le cristal en tant que forme présente plusieurs facettes, et ainsi plusieurs approches de la vérité que l’artiste donne à voir.La « résistance » qu’il veut induire porte sur l’universalité et le passage du temps. Hirschhorn tente ici de mettre en forme une vérité, sous toutes ses facettes, pour tous et qui dure au-delà de l’instant, y résistant de facto. Par ailleurs, l’art défie les conventions et sa portée va au-delà de la morale.
En tant que visiteurs, nous sommes donc plongés et emmenés dans sa vision du monde – une vision que Hirschhorn veut nous faire partager. La promenade comporte des cristaux sous toutes leurs formes : naturelle (mâchoire d’améthyste, cristaux de roche) ou fabriqués à partir de matériaux industriels (plastique, feuilles d’aluminium). Ils agissent comme un leitmotiv et se confrontent aux guirlandes de photos d’actualité tirées de l’Internet. Ces photos ont pour thème les guerres,soulèvements populaires et violences qui émaillent notre quotidien. Elles ne sont pas censurées par des médias sous surveillance ou pratiquant l’autocensure, mais brutes et délivrées sans commentaire ni contexte. Au choc provoqué par les thèmes répond la laideur assumée du dispositif, composé de plastique et de scotches de déménageur. Au milieu de cette barbarie, une image vertigineuse : celle d’un prisonnier cagoulé et menotté que son fils de2,3 ans visite et qu’il ne peut ni voir ni toucher. Au fil du parcours, on découvre également et de façon insistante des mannequins éventrés et des magazines montrant des canons esthétiques relevant du monstrueux, accumulés jusqu’à l’écœurement. Summum de la confrontation, deux silhouettes de femme idéale se dressent en hauteur, comme composées de ces centaines de corps mutilés qui forment leur robe. On est bien loin des scènes idylliques d’une Suisse imaginaire peintes par Anker, si chère à Blocher.
Bon à savoir : la Poste suisse lui dédie un timbre…
Plus d’informations sur www.crystalofresistance.com

La musique aussi relève du service public - ven 10 juin 2011

BLEU: le projet présenté par les architectes Fabrizio Barozzi et Alberto Veiga pour le nouveau pôle muséal lausannois intégrant le Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA), le mudac et le Musée de l’Elysée, a été choisi à l’unanimité par le jury.


Nos partenaires