la couverture du Culture En Jeu N°60

Le numéro 60 vient de paraître !

Au sommaire :

  • Édito : Descendre dans l'arène (Chantal Tauxe)
  • Dossier : 12 pages sur les Artistes engagés
  • Théâtre, le retour des troupes
  • La guerre des plateformes
  • À Villars-sur-Glâne en attendant Noël
  • Pratique du droit d’auteur
s’abonner

La musique aussi relève du service public - sam 18 juin 2016

L’Effet aquatique,un film rafraichissant autour d’un petit jeu amoureux des plus savoureux, tendre et drôle.



L’Effet aquatique
est le dernier film de Solveig Anspach. Au sens strict du terme… Elle est en effet décédée après l’avoir tourné et juste avant d’avoir fini de le monter. Ces tristes circonstances ne se repèrent pas dans ce film d’une gaité folle et, comme l’écrivit le journal américain The Hollywood Reporter, remarquable par son absolu manque de cynisme.

Deux lieux, Montreuil, où la cinéaste franco islandaise (à moins qu’elle ne soit islando- française) a vécu et travaillé … Et l’Islande, où les deux héros, Agathe, la vraie, et Samir le faux maitre nageur bouclent leur romance… agitée…

La qualité du film vient à l’évidence des deux acteurs principaux, Florence Loiret Caille et Samir Guesmi, et aussi des acteurs qui incarnent les rôles secondaires, Philippe Rebbot, Estéban, Didda Jonsdottir. Et évidemment de la manière dont Solveig Anspach les a dirigés sans réalisme exacerbé, avec un vrai instinct du burlesque, un sens de la comédie et de la poésie… En voyant ce film aérien, on pense parfois à la comédie américaine classique, celle qu’ont fait s’épanouir des Frank Capra, Leo McCarey, Howard Hawks, George Cukor ou autres Gregory LaCava… C’est dire si L’Effet aquatique est réussi.

L’Effet aquatique, de Solveig Anspach (France/Islande, 2016, 85’).
Dès le 22 juin 2016.

Pour en savoir plus : www.cinemas-du-grutli.ch


Nos partenaires